C’est quoi les aoûtats et comment reconnaître leur piqûre ?

reconnaître piqûre aoûtat photo
Rate this post

Un aoûtat est un acarien d’extérieur que l’on peut facilement retrouver dans les pays d’Europe et plus encore dans les zones tropicales nord. Il se fait beaucoup plus présent dans les mois d’août, et sa présence ne se fait généralement remarquer que dans des endroits insolites comme les jardins. Seulement, ses morsures sont vraiment à craindre, puisqu’elles peuvent assez vous démanger. Plus de détails par rapport à des aspects relatifs à cet animal à travers cet article.

Un aoûtat : ce que c’est !

Tel que précédemment introduit, un aoûtat est avant tout un acarien bien visible à l’œil nu. Ses traits particuliers sont tels qu’il a une larve un peu moins, est de toute petite taille et possède une apparence rouge.

En outre, il serait utile de préciser qu’il vit des morsures. Pour ce faire, il peut grimper jusqu’à la limite des zones humides de votre corps, l’important étant qu’il se satisfasse. Et c’est justement dans sa quête de satisfaction qu’il laissera sur vous des démangeaisons que vous ne surmonterez que très difficilement.

Un aoûtat : où et quand risque-t-on ses morsures ?

Vous l’auriez certainement constaté, le terme aoûtat est composé à partir du radical août. Or, c’est bien dans ce mois qu’il fait extrêmement chaud et le désir de profiter de la fraîcheur des herbes d’un jardin se fait ressentir.

Lisez aussi  Euphytose peut tuer : vrai ou faux ?

Pour alors saisir l’occasion, les aoûtats profitent d’une température plus ou moins égale à 15 °C pour pouvoir se proliférer dans votre jardin. Ainsi, vous ne courez le risque qu’ils vous mordent que dans le mois d’août lorsque vous vous rendez dans votre jardin.

Un aoûtat : les parties du corps qu’il attaque le plus

Il faut peut-être le rappeler, un acarien se nourrit de la chaleur et de l’humidité. Pour ce faire, il tâche de s’agripper à vos vêtements dans le but de migrer vers vos chaussettes, votre ceinture, vos poignets, votre soutien-gorge et toutes ces zones bien chaudes sur votre corps. Par conséquent, ce sont ces parties du corps qu’il prend le plus de plaisir à attaquer.

Un aoûtat : ce à quoi ressemble sa piqûre

La morsure d’un aoûtat se constate à partir d’une certaine lésion. En effet, lorsque sa larve transperce votre peau et prend en otage vos cellules afin de se nourrir, vous aurez une réaction de type hypersensible. Et dans la plupart des cas, ce sont des boutons insignifiants (dans leur aspect), mais très concentrés qui apparaîtront sur votre peau.

Une piqûre d’aoûtat : ses symptômes

Pour vous rassurer que la piqûre que vous portez est une provenant de l’action d’un aoûtat, voici quelques symptômes auxquels vous pouvez vous référer. En effet, une piqûre d’un aoûtat vous démangera de façon vive pendant une semaine si possible, et lesdites démangeaisons vous feront nourrir la sensation d’une brûlure. Par addition, des rougeurs et des papules rouges apparaîtront sur votre corps, lesquelles seront pour la plupart entourées d’une auréole claire.

Lisez aussi  15, 9 de tension artérielle : est-ce normal ?

reconnaître piqûre aoûtat photo

Les démangeaisons suite à une piqûre d’un aoûtat : comment les soulager ?

Pour soulager vos démangeaisons, vous pouvez simplement prendre des douches chaudes et surtout bien frotter vos lésions. De cette façon, vous pourrez éliminer les larves que les aoûtats auraient laissées dans votre corps.

Une autre mesure veut que vous consommiez des antihistaminiques lorsque le prurit est plutôt intense. Sinon, vous pouvez également recourir à des poches de froid et le tour serait joué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *