Tout savoir sur l’essoufflement après la pose d’un stent

essoufflement après pose de stent
Rate this post

La pose d’un stent est généralement la conséquence résultant potentiellement d’une multitude de pathologies chroniques à l’instar de l’athérosclérose. Malheureusement, cette pratique est assez courante dans le domaine médical pour soulager un tant soit peu les patients. De celle-ci découlent plusieurs symptômes à l’image de la fatigue et de l’essoufflement. Si vous désirez en savoir davantage sur ce sujet, le présent article est pour vous.

Le stent : qu’est-ce que c’est concrètement ?

Encore qualifié de prothèse endocavitaire ou d’endoprothèse, le stent correspond à une sorte de dispositif médical sous une forme métallique dont il fait usage dans la chirurgie vasculaire. Ce dispositif à la forme d’un ressort qui fait un centimètre au moins en longueur et quelques millimètres en diamètre.

La fonction du stent consiste à maintenir une ouverture au niveau de l’artère afin d’empêcher cette dernière de se fermer. Cela épargne au patient soumis à cette opération d’avoir des complications éventuelles se rapportant à une opération de nature chirurgicale. De fait, la durée de l’hospitalisation de ce dernier sera réduite.

Quid du placement du stent ?

En prélude à une opération de placement de stent par un spécialiste, il est primordial que soit effectué un bilan du sang. Cela permet d’évaluer les fonctions rénales et la coagulation. Il va de soi que cet examen préalable prend en compte la numération.

Lisez aussi  La cortisone : combien de temps ce médicament reste-t-il dans le corps ?

Une fois que ces analyses sont faites, la pose du stent en elle-même peut débuter. Elle commence par l’injection d’une solution anesthésiante. Cette anesthésie n’est que locale. Par la suite, dans l’optique d’analyser idéalement la partie sous sténose, une autre injection est faite.

Ce n’est que suite à ça que le spécialiste de la chirurgie procède à l’insertion progressive du stent jusqu’à l’artère défaillante. Cette artère est détectée grâce à son ballonnement dans la zone opérée. Une fois reconnu, le stent sera disposé. C’est ce que l’on qualifie dans le jargon médical de « angioplastie ».

Il faut préciser que cette opération chirurgicale dure approximativement deux heures. Aussi, il existe plusieurs procédés de pose d’un stent. Le choix de l’un ou l’autre de ces procédés se fera au regard de l’état général de la santé du patient, de la dimension du vaisseau et l’artère défaillante.

essoufflement après pose de stent

Qu’est-ce qui est à l’origine de l’essoufflement après la pose d’un stent ?

Dès lors que l’opération de placement du stent a été faite, l’artère qui a fait l’objet de cette dernière redevient fonctionnelle de manière que la circulation du sang devienne plus fluide. Ce qui a pour conséquence de solliciter davantage le cœur. Dans une mesure plus étendue, cela peut donner naissance à une hypertension artérielle.

Ce sont ces facteurs qui logiquement amènent le patient à ressentir de l’essoufflement. Dans cette même logique, les accumulations relativement solides du sang issues de l’athérosclérose de même que les diverses réactions allergiques au stent peuvent amener le sujet à être essoufflé.

Par ailleurs, la sensation d’essoufflement ressentie après la mise en place d’un stent est également constatée en aval aux douleurs au niveau du thorax et aux saignements de nature gastro-intestinale. En effet, les personnes ayant fait l’objet de la pose de stent ressentent les assauts de l’essoufflement et de la fatigue.

Lisez aussi  C’est quoi les aoûtats et comment reconnaître leur piqûre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *